Témoignage d’une infirmière en maison de retraite

Extrait d’un article paru dans “Le Républicain Lorrain” en octobre 2008

Fabienne Méhault, référente de la maison de retraite de Saint Jean de Bassel.
« J’ai découvert la Validation et Naomi FEI par l’intermédiaire d’une collègue. J’ai été intriguée et j’ai voulu en savoir davantage. On est souvent désarmé face à la démence. Je ne regrette pas ‘avoir assisté à cette conférence sur une journée. J’y ai appris des choses que je pourrai mettre en pratique dès demain avec des patients de notre établissement.Dans tous les exemples évoqués lors de cette journée j’ai retrouvé des cas croisés au quotidien », raconte l’infirmière.

Standing ovation

«Souvent on nous dit de prendre du recul par rapport aux malades. Là, c’est exactement l’inverse. On doit faire preuve d’empathie, de ressenti, je dirai même d’amour. Parfois on pratique la Validation sans le savoir. Moi, j’aime bien toucher les gens, parfois je prends les malades dans mes bras en leur parlant…cela doit venir de ma formation de sage-femme », témoigne Fabienne Méhault.

Elle cite cette vidéo qui montre Naomi FEIL parvenant à faire chanter une dame atteinte d’Alzheimer au dernier degré, à force de caresses sur le visage, de paroles douces au creux de l’oreille… « Cela demande énormément d’énergie et il faut avoir envie de le faire. Mais, si on y arrive, la satisfaction est énorme » constate-t-elle.

Fabienne Méhault a bien l’intention de suivre une formation complète en Validation. Elle ne devrait pas être la seule. A la fin de la journée, l’Américaine Naomi FEIl a reçu une « standing ovation » dans le théâtre du Centre culturel. C’est dire si elle a convaincu son auditoire. (Stéphane Mazzucotelli. Le Républicain Lorrain 29/10/2008)